Blue Flower

Noctuelle ipsilon

 

 

Description

  • Adulte : 45 mm d'envergure, ailes antérieures marron avec une zone plus claire sur le quart apical. Chacune porte une tache claire uniforme se prolongeant par un triangle effilé noir. Les ailes postérieures sont beige très pâle.
  • Larve : 45 mm, de (couleur grise avec, 4 points noirs disposés en trapèze sur chaque segment - tête brun jaunâtre).

Biologie

  • Plantes-hôtes : les chenilles peuvent attaquer un très grand nombre de végétaux cultivés.
    Adulte : les papillons nocturnes peuvent effectuer dans l'année des déplacements importants.
  • Au printemps, l'espèce migre vers le nord et se raréfie en Afrique et dans les régions méditerranéennes chaudes ; elle se regroupera dans les territoires qu'elle a fui momentanément en effectuant un mouvement inverse en automne. Ces migrations concernent plusieurs générations.

En France, cette Noctuelle disparaît quasi totalement en hiver.

  • Oeuf : les femelles pondent 1 500 oeufs par paquets de 10 à 15, de préférence dans les zones les plus humides et récemment travaillées pour les semis ou les plantations printanières. L'évolution embryonnaire dure 4 à 5 jours.
  • Larve : la chenille s'alimente la nuit : elle ronge les feuilles, les pétioles et le collet des plantes ; pendant le jour, elle se dissimule. La croissance larvaire dure 45 à 60 jours au printemps.
  • Nymphe : la larve se nymphose dans le sol.

Cycle de vie

  • 1 à 2 générations dans le Nord de l'Europe et de la France.
  • De fin mars à début mai, les adultes apparaissent au sud de la France, en particulier sur le littoral méditerranéen. Les femelles sexuellement mûres pondent et la population issue de ces pontes peut être très nuisible. Les adultes de cette génération poursuivent la migration vers le nord. De fin juillet à septembre, une migration nord-sud des adultes s'établit. Quelques pontes peuvent alors être déposées dans le Sud du pays.

Dégâts

En cas d'invasion d'un champ par les femelles d'un vol de migration, suivie d'une ponte importante, la récolte peut se trouver totalement anéantie par la pullulation imprévisible des chenilles.