Blue Flower

Fusariose

(Fusarium oxysporum lini)

Symptômes

Sur les racines et à la base des tiges, on peut observer du mycélium blanchâtre évoluant vers le brun rosé.

Thumbnail image
Plantes de lin atteintes de Fusariose vasculaire
Photo© ROUXEL F., INRA

Développement

  • Peu de temps avant la floraison, le champignon attaque les plantes par foyers qui se chlorosent, se dessèchent puis rougissent, Les tiges sont brunes et les racines noires, nécrosées.
  • Les chlamydospores assurent la survie du champignon dans le sol ainsi que dans les débris végétaux.
  • Les semences peuvent être source d'inoculum.

Facteurs favorisants

  • L'arrachage mécanique est le principal facteur de contamination d'une linière à l'autre, par le transport de terre et d'éléments contaminés par les machines.
  • Les sols acides, une forte humidité et des températures comprises entre 25 et 28 C. favorisent la maladie
  • La contamination se fait uniquement par le sol. Le rouissage à terre est un des facteurs de propagation de la maladie par le retour au sol d'éléments contaminés.

Dégats

Le lin attaqué donne des fibres courtes qui ne sont pas utilisables pour la production industrielle.

Moyens de lutte

En cas de présomption de fusarium on peut faire procéder à un test de diagnostic précoce à partir d'un échantillon de terre
La lutte est préventive :
  • Eviter les sols infestés.
  • Utiliser des semences saines et des cultivars résistants
  • Effectuer des rotation longue (6 à 7 ans) incluant des espèces résistantes à la fusariose (légumineuse, avoine, ...)
  • Porter un soin particulier à la propreté du matériel d'arrachage
  • Détruire les débris végétaux.

Haut de la page