Blue Flower

Mouche du chou

(Delia radicum (L.)

Symptômes sur la culture

Les plantes attaquées se reconnaissent à l'aspect fané qu'elles prennent au cours de journées chaudes ; les feuilles se teintent souvent en rouge violacé, jaunissent et se dessèchent parfois.

Description

  • L’adulte est long de 6 à 8 mm, c’est une mouche grise et marquée de taches noires.
  • La pupe ressemble à un petit tonnelet brunâtre de 7 à 8 mm de long.
  • La larve est dotée d’une extrémité postérieure ornée d'une couronne de 10 petites pointes noires membraneuses dont 2 sont bifides (elles se retrouvent sur la pupe : stigmates).
Thumbnail image Thumbnail image
Pupes dans le sol
Photo ©Coutin R. / OPIE
Mouche des crucifères
Photo © JF.Faurant / Vialaudis

Cycle de développement

  • Il y a 3 ou 4 générations par an, du début du mois d'avril au début octobre.
  • Les adultes sortent de terre au début du printemps à des dates variables d'une année et d'une région à l'autre, de fin mars à début mai, en fonction du réchauffement.
  • Trois jours après leur sortie, les femelles pondent et déposent leurs oeufs dans le sol par petits paquets, presque toujours à proximité immédiate du collet de la plante (fécondité d'environ 150 oeufs). Le développement embryonnaire dure de 4 à 6 jours à 15-20°C.
  • Dès l'éclosion de l'oeuf, la larve s'enfonce dans le sol et pénètre dans les racines où elle creuse des galeries dans les parties les plus tendres. Au bout de 3 semaines, son développement terminé, elle quitte la plante et se nymphose dans le sol.
  • Plantes-hôtes : Crucifères sauvages et cultivées, Radis, Navet, Rutabaga, Chou, Chou-fleur, Chou fourrager, Colza, etc.

Dégâts

Thumbnail image
  • La partie racinaire est plus ou moins détruite.
  • La présence des larves s'accompagne souvent depourritures qui attirent d'autres diptères saprophages. Il peut y avoir destruction des jeunes plantes ou ralentissement de la végétation sur les plantes plus âgées.
    Les asticots rongent le pivot dans des galeries ouvertes mais parfois profondes.
  • Le rendement peut être fortement affecté, notamment lorsque les pivots sont sectionnés.

 

Dégâts sur Chou.
Les racines secondaires sont détruites et la racine principale s'est desséchée.
(Photo © Coutin R. / OPIE)

Facteurs favorisants

Les semis très précoces sont les plus exposés au ravageur

Moyens de lutte

  • Pour un traitement éventuel, suivre les avis des Stations d’Avertissements Agricoles ou les indications d’un réseau de piégeage
  • La qualité d'implantation est donc un moyen de lutte préventif dans les situations à risque.