Blue Flower

Nématode de la betterave

(Heterodera schachtii)

Symptômes

  • Les symptômes classiques d'une attaque de nématodes ne sont visibles qu'à partir de juin.
  • Le système racinaire prend un développement anormal. La racine principale reste petite et courte et des radicelles prolifèrent et se forment en un chevelu abondant.
  • Les betteraves infestées sont réparties en zones circulaires. Les plantes présentent une taille réduite et les feuilles extérieures sont jaunes. Les racines émettent de nombreuses radicelles de petite taille.

Description

  • Les mâles adultes sont filiformes et mesurent 1,5 mm environ.
  • Les femelles, d'abord blanches et visibles à l'oeil nu (0,5 à 1 mm de diamètre), se transforment après la fécondation en kystes ovoïdes, brun foncé, en forme de citron. Chaque kyste contient 200 à 600 oeufs.

Développement

  • Les plantes hôtes sont nombreuses mais principalement les betteraves sucrières et fourragères, ainsi que de nombreuses adventices.
  • Les éclosions des oeufs d'un kyste s'échelonnent sur plusieurs années : sous l'influence de la température (16°C à 28°C) et des sécrétions radiculaires des plantes-hôtes, une partie d'entre eux éclôt et les larves filiformes pénètrent dans les racines grâce à leur stylet. Si elles ne trouvent pas un hôte convenable, elles peuvent survivre plusieurs mois dans le sol.
  • Les sécrétions salivaires du parasite provoquent le développement de cellules géantes dans le parenchyme cortical des racines infestées, lesquelles entravent la circulation de la sève et provoquent la mort des racines. La plante réagit en formant de nouvelles radicelles, donnant naissance à un chevelu dense.
  • Après 4 mues, les femelles deviennent ovoïdes et font saillie à l'extérieur de la racine, le tête restant fixée au végétal, le corps, empli d'oeufs.
  • Le développement entier, depuis la pénétration de la larve jusqu'à la ponte, dure 4 à 8 semaines.
  • Ce ravageur produit 2 à 3 générations par an.

Facteurs favorisants

Le principal facteur de contamination résulte du déplacement de terre par des roues de tracteurs, les outils de travail du sol et de récolte, ainsi que les véhicules de transport.

Dégâts

Le rendement est fortement diminué.

Moyens de lutte

  • Utilisation de nématicides (limitation de l’infestation).
  • Semer des engrais verts à base de moutardes résistantes en interculture.
  • Espacement de la rotation
  • Mettre en place une culture de plantes résistantes sur des terres mises en jachère.
  • Utiliser une variété tolérante.

Haut de la page