Blue Flower

Ramulariose

(Mycosphaerella sp.)

Symptômes

  • Petites tâches grises bordées d'un liseré sombre. Ensuite, les taches s'élargissent pour atteindre une taille supérieure aux tâches de cercosporiose.
  • Les fortes attaques aboutissent au dessèchement complet des feuilles.
  • Confusion possible avec la Cercosporose mais ici les taches sont plus grandes et irrégulières.

Cycle de la maladie

Développement

  • Le champignon se conserve dans le sol et dans les débris végétaux sous forme de pseudo-sclérotes pendant deux ans.
  • La contamination se fait à partir d'une conidie qui germe et pénètre dans l'épiderme foliaire au niveau d'un stomate. Formation de taches de coussinets blancs constitués par des bouquets de conidiophores supportant des chaînes de conidies blanches, transparentes et pluricellulaires.
  • Les chaînes de conidies apparaissent dès que l’humidité relative dépasse 70 % entre 5 C. et 25 C. avec un optimum à 16-17 C.
  • Les conidies germent et pénètrent l'épiderme foliaire en 2 à 3 jours si l'humidité relative est supérieure à 95 % et l'apparition des symptômes a lieu dans les 15 jours qui suivent.
  • La ramulariose est une maladie qui arrive au cours de l'été.Il se constitue de petites taches anguleuses de 2 à 3 mm de diamètre, cernées de gris clair ou de rouge.
  • En atmosphère humide, la surface des taches se couvre d'une fine efflorescence blanchâtre qui permet de distinguer les taches de ramularia beticola de celles causées par cercospora beticola, ce dernier champignon produisant une efflorescence gris cendré mat.

Facteurs favorisants

La température (optimale de 17°C) et l'humidité (hygrométrie de l'air de l'ordre de 95 % comme lors de l'irrigation) sont deux paramètres importants.

Dégâts

  • La ramulariose peut occasionner des pertes de rendement allant jusqu'à 15 % en tonnage.
  • La maladie peut entraîner des pertes de richesse en sucre.
  • Sur les porte - graines, la maladie est cause de stérilité des fleurs.

Moyens de lutte

  • Traiter après l'apparition des symptômes significatifs et à suivre selon les avertissements
  • Ne pas traiter par temps chaud (ou très tôt le matin) ni sur betteraves flétries
  • Tenir compte des délais d'application avant récolte (28 à 42 jours, selon les produits) et surtout pour les arrachages précoces
  • Date limite de traitement: ± 10 septembre
  • Un seul suffit mais en cas de présence importante de cercosporiose ou de ramulariose, il peut être utile d'effectuer 2 traitements avec des produits différents.

Haut de la page