Blue Flower

Oïdium

Symptômes

Les attaques de l'agent pathogène se manifestent sous forme de minuscules tâches blanches sur la face supérieure des feuilles. · Les premières étoiles, foyers primaires explosent au cours de l'été· Un duvet de mycélium se développe ensuite, devient poudreux, s'épaissit, le feuillage se recouvre alors d'une production blanchâtre d'aspect farineux qui peut s'observer d'assez loin. Les feuilles souffrent du fait d'une réduction considérable de la photosynthèse.

6032021

Photo © INRA

Cycle de la maladie

Développement

  • La maladie apparaît sur quelques plantes isolées, puis se propage à l'ensemble de la parcelle.
  • Une température optimale de 20 C. est nécessaire au développement du mycélium.
  • Les conidies qui se forment lors d’une alternance de périodes humides et de périodes sèches.
  • Elles sont disséminées par le vent
  • En fin de saison, des fructifications noirâtres (périthèces) apparaissent

Facteurs favorisants

  • Alternance de périodes humides et de périodes sèches favorisant le développement des conidies,
  • Germination des conidies optimale entre 20 et 30C°. Une hygrométrie élevée de l'air favorise la germination. Cependant l'oïdium peut se développer en présence d'une humidité très réduite,
  • Parcelles à micro-climat humide (fond de vallée, cuvette) sont des zones de prime apparition de la maladie.

Dégâts

  • L'appauvrissement de la photosynthèse des betteraves provoque une réduction pondérale des racines et de leur densité.
  • Les études ont démontré la baisse de le rendement était de l'ordre de 10 à 15 % avec une réduction de richesse en sucre de l'ordre de 0,5 points.

Moyens de lutte

  • Utiliser une variété moins sensible.
  • Traiter avec un fongicide autorisé en tenant compte du moment d’apparition de la maladie, de sa pression et de la date de récolte.

Haut de la page